Kunibert, Comte du château de Nippes, serait né, selon l´humeur malicieuse du destin, le 11.11 de l´année 1111. Le solide château de ses ancêtres, connus pour être des grands buveurs, s´élevait au-delà des tours romaines du nord de la ville ; et était muni d´un spacieux terrain et une série de tavernes pour passants qui venaient pour faire des achats et pour autres promeneurs. Le Comte y menait une vigne qui rendait du bon vin, que les habitants de Cologne buvaient ( verbe nippen en allemand ) de préférence et c´est pourquoi ses paysans furent nommés la foule de Nippes, ou avec l´art de parler de Cologne, simplement dit Nippes.

Kunibert, qui détenait le pouvoir depuis longtemps des soins et de l´éducation des vignes, devînt vite connu comme l´expert admiratif des vins de luxe et était aimé des habitants de Cologne. Étant jeune, poussé par une sorte d´impulsion, il chercha à étudier les liens, dans le monde, sur les raisons et les effets. Et sa perspicacité, avec laquelle il vît souvent l´envers du monde, lui conféra une ironie malicieuse et moqueuse. Ses nombreuses aventures et ses actions hardies auraient tenue, et tiennent toujours encore maintenant, Cologne en haleine.

 

Quelques années plus tard, le Comte qui était déjà d´un grand âge, fût honoré d´un joyeux banquet au bord du Rhin. Tout comme le cuir tanne le vin et conserve son organisme, la durée de vie de cet homme robuste a fait preuve de générosité fascinante. Alors âgée de 123 ans, il créât au nord du St. Martin ( Monument se situant tout près de notre hôtel Kunibert der Fiese ), où il a presque sa vie entière bu, une maison de pierres avec une cave spacieuse qui allait devenir : notre auberge.

De son vivant, se fût créé un clan avec ses amis qui appréciaient les vins et regroupaient à eux tous la plupart des boulangeries et des boucheries. À cause de l´obésité des membres de ce clan, qui ressemblaient à des boules de viande, ils furent nommés, par l´humour de Cologne, le club des fricadelles.

 

Parmi ces membres, se trouvait un vieux marin nommé Hannes. Pendant beaucoup d´années de sa vie, cet homme résistant aux intempéries, avait vécu comme indigène de la mer du Sud ; c´est pourquoi on lui avait donné le surnom de " cannibale ". Quand ce vieux loup de mer entra pour la première fois dans cette auberge à vins, les membres du club de fricadelles et autres clients croyaient avec étonnement avoir le Kunibert en chair et en os devant eux ; pas seulement parce qu´il ressemblait au patron jusqu´à la pointe des cheveux mais aussi parce qu´il était lui aussi un grand passionné de vins et qu´il se laissa inscrire, sans hésitation, sur la liste des membres du club. Ainsi devînt-il plus tard le propriétaire de ce bistro jusqu´à sa mort.

La vieille et petite auberge continua des réjouir le peuple tout ensemble. Combien de gens ont eût, dès leur premier jour, n´ont pas eu l´impression de se sentir parmi la clientèle habituelle. L´auberge des vins était le refuge des anti-conventionnels, des artistes, des étudiants et des intellectuels de Cologne.

Ainsi l´auberge Hemerbach devînt " Zum goldenen Löwen " ( = Aux lions d´or ), " In den drei Römern " ( = Dans les trois Romes ), puis la maison vignoble " Zum grossen Schoppen " ( = Aux grosses chopes ), " Im Hessenland " ( = La Hesse ), et depuis 1879 " Kunibert der Fiese " ( = Kunibert le Méchant ).